Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation. En savoir plus
J'accepte

Liste des produits de l'artiste Renoir

Pierre-Auguste Renoir est né à Limoges en février 1841. En 1845, Renoir et sa famille quittent Limoges pour Paris. Là, Pierre-Auguste va suivre sa scolarité jusqu'à l'âge de 13 ans. Jeune adolescent, il part travailler chez les frères Lévy où il peindra, jusque l'âge de 17 ans, des bouquets, des fleurs, sur de la porcelaine. En 1858, Renoir s'adonne à la peinture sur éventail. Ces travaux lui laisseront un goût des oeuvres fortes et lumineuses ainsi qu'un coup de pinceau sûr et rapide.

En 1862, Renoir entre aux Beaux-Arts et dans l'atelier de Gleyre où il rencontre Bazille et Sisley. Ses premiers tableaux de nature classique, romantique et réaliste étaient souvent sous-estimés. Cependant, la première oeuvre qu'il exposa au salon (l'Esméralda 1864) connut un véritable succès, mais après l'exposition, il la détruisit. Il peint énormément des paysages et des corps humains, principalement des corps féminins (surtout celui de Lise Tréhot qui fut sa maîtresse). Cette jeune femme fut vitale à l'art de Renoir car, lorsque leur relation se termina, les oeuvres du peintre changèrent. Il était plus tempéré dans ses émotions. La carrière de Renoir débuta réellement en 1867 lors de l' exposition de la Lise à L'ombrelle. De 1870 à 1883, Renoir entre dans la période impressionniste. Il y peint beaucoup de paysages mais ses oeuvres les plus caractérisées traitent de la vie sociale urbaine. Quel que soit le sujet, sa principale préoccupation est la jeunesse et la vitalité. Sa plus grande oeuvre de cette décennie est le Déjeuner des Canotiers. De 1883 à 1890, Renoir entre dans la période ingresque. Après un voyage en Italie, il doute de son art et veut modifier son trait de pinceau. Les contours de ses personnages deviennent plus précis. Il dessine les formes avec plus de rigueur, les couleurs se font plus froides. Lorsqu'il devient papa pour la première fois d'un petit Pierre (1885), Renoir abandonne ses oeuvres en cours pour se consacrer à des toiles sur la maternité. Ensuite, il réalise la plus grande oeuvre de cette période qui sera les Grandes Baigneuses qui lui prit 3 ans. De 1890 à 1900, Renoir change de nouveau son style. Ce n'est plus du pur impressionnisme ni du style de la période ingresque, mais un mélange des deux. Il conserve les sujets Ingres mais reprend la fluidité des traits. La première oeuvre de cette période, les Jeunes Filles au piano, est acquise par l'Etat français pour être exposée au musée du Luxembourg. En 1894, Renoir est de nouveau papa d'un petit Jean et reprend ses oeuvres de maternité. La bonne de ses enfants, Gabrielle Renard, deviendra un de ses grands modèles. De 1900 à 1919, Renoir entre dans une quatrième période appelée période cagnoise. A cette époque il souffre de graves crises de rhumatismes. La naissance de son fils Claude en 1901 donne un éclat particulier à sa peinture. A maintes reprises, il le peindra en compagnie de sa nourrice. Elle deviendra très vite un nouveau modèle pour le peintre. Après la mort de son épouse Aline en 1915, Renoir, cloué dans son fauteuil roulant, continue à peindre pour oublier son chagrin. En 1919, il s'éteindra à Cagnes-sur-Mer après avoir pu une dernière fois visiter le Louvre et revoir ses oeuvres des époques difficiles. Il est enfin reconnu. Impulsif, nerveux et bavard, Renoir eut souvent des opinions contradictoires, mais il fut toujours loyal envers sa famille et ses amis. De tous les impressionnistes, c'est lui qui a peint avec le plus de non - constance les événements et les plaisirs des gens " ordinaires ". Il est le seul à avoir fait des peintures grandeur nature négligeant parfois les valeurs impressionnistes. Ces lignes de recherche très diverses rendent Renoir et ses oeuvres difficilement saisissables. Il dirigea aussi le travail de différents sculpteurs (buste d'Aline, La Grenouillère (sculpture) 1869). Analyses d'oeuvres Généralités " Renoir peint souvent en utilisant les couleurs de l'arc-en-ciel et avec des touches brèves. Les ombres sont souvent bleu vif et non pas noires " Les touches de lumière ne sont pas blanches mais se jouent dans les tons de bleu. Renoir aime les femmes. Dans ses oeuvres, on les retrouve souvent dans des formes charnelles avec des bouches petites et charnues, aux lèvres souvent très rouges. Déjeuner des Canotiers (1880-1881, huile sur toile (130 x 173 cm), Phillips Collection, Washington DC.) (période impressionniste) Il s'agit de la dernière grande oeuvre de Renoir dans ce style. On y retrouve les jeux d'ombres et de lumière dans les tons de bleu, les visages féminins typiques de Renoir. Comme d'habitude, Renoir y fait participer un grand nombre de ses amis : son épouse, Caillebotte (peintre), M Fournaise (restaurateur), le baron Raoul Barbier, Paul Lhote, Lestringuez, Jeanne Samary (actrice), ainsi que son banquier M. Ephrussi qui fut rajouté par la suite. Les restes du repas prouvent que Renoir était un peintre talentueux en nature morte. Dans le paysage du fond, on peut découvrir des canots. Les Grandes Baigneuses (1884-1887, huile sur toile (115x 170 cm), Musée d'art de Philadelphie, Pennsylvanie) (période ingresque) Cette peinture s'inspire d'une sculpture de François Girardon. Renoir désire que les formes féminines soient plus découpées, structurées. Les corps sont plus importants que les décors, même si ceux-ci ont un rôle à jouer. Le décor est un arrière plan. Il s'inspire largement de Cézanne. Cette oeuvre magistrale reçut tellement de critiques négatives lors de sa présentation que Renoir mit fin à la période Ingresque. Jeunes filles au Piano (1892, huile sur toile (116 x 90 cm), musée d'Orsay, Paris) (période nacrée) Il représente une scène familiale de deux jeunes filles jouant du piano. Les deux jeunes filles ont déjà le corps charnel des femmes que Renoir aimait peindre. Cette toile n'est plus du pur impressionnisme mais on n'y retrouve pas les traits de pinceau précis de la période ingresque. Les vêtements des enfants n'ont pas été embellis ce qui rend cette toile plus réelle. Cette oeuvre a été réalisée de 5 manières différentes car Renoir savait que l'état Français souhaitait faire un achat. Grâce à cette toile, Renoir est enfin reconnu. Le Clown (1909, huile sur toile (120 x 70 cm), musée de l'Orangerie, Paris) (période cagnoise) Il s'agit d'un portrait de Claude habillé d'un costume bouffant rouge. Renoir souligne les formes bouffantes du costume ce qui confère une certaine présence et une certaine autorité au jeune garçon. Les colonnes sont peintes en oblique. Cet article est couvert par la Licence de documentation libre GNU. Cet article est disponible sur Wikipedia.

En savoir plus
Affichage de 1 - 2 sur 2 éléments
Affichage de 1 - 2 sur 2 éléments