Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation. En savoir plus
J'accepte

Liste des produits de l'artiste Niki de Saint Phalle

Catherine Fal de Saint Phalle, dite Niki de Saint Phalle, est née à Neuilly-sur-Seine en 1930. De 1933 à 1951, elle vit à New York. 

Elle sera d’abord comédienne et ne reçoit aucun enseignement artistique. Niki de Saint Phalle commence cependant à peindre en 1952 en autodidacte. En 1960, elle est membre du groupe des Nouveaux Réalistes et devient la compagne de Jean Tinguely. Celui-ci favorise largement l’épanouissement de Niki de Saint Phalle. L’artiste propose des peintures-reliefs, les « Tirs à la carabine », des parodies interactives de l’Action Painting ; voulant désacraliser l’art, le spectateur est invité par l’artiste à faire feu sur des ballons remplis de peinture qui coule et éclabousse violemment la toile. Le scandale est énorme et fait connaître . . . son nom. Elle participe déjà aux expositions collectives de son groupe, quand sa première exposition personnelle est organisée en 1961. Niki de Saint Phalle assemble reliques, angelots et crucifix, qu’elle recouvre de peinture dorée. Au milieu des années 60, elle entreprend la série des « Nanas », caricatures bariolées et baroques de la condition féminine qu’elle modèle sans cesse. Elle réalise ce travail dans tous les formats, allant jusqu’à s’exprimer dans des modèles gigantesques. Ses « Nanas » sont toujours parées de couleurs vives, souvent ornées de mosaïques et de fragments de miroirs. L’artiste aborde tous les thèmes qui lui sont chers, la femme, la maternité, l’amour, le rêve, les monstres. Niki de Saint Phalle réalise selon le même principe (statue en polyuréthane) d’autres séries (Musiciens de jazz, Sportifs, Totems). Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle créeront ensemble des sculptures pour des commandes publiques. « Nanas » et « Méta-mécaniques » s’affrontent toujours dans la « Fontaine Stravinsky », crée en 1982 au pied du Centre Georges Pompidou à Paris. En 2000, Niki de Saint Phalle fait don de plus de 170 de ses oeuvres au Musée d’art moderne de Nice. Niki de Saint Phalle, Méchant Méchant et les jouets perdus, Ed. La Différence, Paris, 1993Niki de Saint Phalle, Mon secret, Ed. La Différence, Paris, 1994 Elle meurt en 2002 à San Diego (Californie, Etats-Unis).

En savoir plus
Affichage de 1 - 3 sur 3 éléments
Affichage de 1 - 3 sur 3 éléments